La méthode PMU infaillible

Vous aurez plus de chance de parier sur le vrai gagnant si vous utilisez une combinaison PMU solide. Aujourd’hui, vous avez la possibilité de créer le pronostic idéal, sans avoir à vous fier à une quelconque comparaison de cotes.

Un pronostic PMU des jockeys approuvé

Si vous avez la chance de rencontrer un vrai bookmaker, ne serait-ce qu’une fois dans votre vie, il attestera de la véracité de cette affirmation. Chaque course a une faille et chaque événement peut être correctement anticipé. Pour gagner de l’argent, il suffit de saisir la logique des courses de chevaux. Il faut également savoir utiliser une technique de PMU qui fonctionne sur le long terme.

Les jockeys ou les joueurs de fond sont souvent les spécialistes qui trouvent les méthodes irrésistibles pour gagner au PMU. Quand on y réfléchit, cela semble assez clair. Qui de mieux pour vous apprendre à parier que des turfistes qui ont passé des années à dormir au premier rang ?

Les entraîneurs qui savent ce qu’ils font aiment cette approche

Les entraîneurs, comme les bookmakers et les jockeys, jouent un rôle important. Ces spécialistes en revanche, gardent un profil bas. C’est pourquoi, les stratégies qu’ils utilisent pour gagner à l’hippodrome sont si fructueuses. Ils sont les seuls à détecter des éléments clés que les parieurs qui regardent la course de loin sur l’hippodrome négligent. Lorsque le moment est venu de publier les résultats du PMU, les gens ne sont souvent pas choqués par les résultats.

Pour apprendre à participer et à gagner aux courses de pur-sang, vous devrez employer un ensemble de stratégies utilisées par les experts pour gagner rapidement de l’argent. On leur promet de doubler leur taux de réussite lors des paris hippiques s’ils utilisent, ne serait-ce qu’une seule technique PMU. Alors, comment pouvez-vous mettre les techniques de ces parieurs chevronnés à votre service ? Ces bookmakers qui ont depuis longtemps oublié ce que signifie le terme « perdant » ?

Au trot, les chances sont énormes

Il s’agit d’une technique intrigante pour le trot qui permet souvent d‘obtenir des cotes importantes. Vous ne pouvez participer qu’à des courses qui remplissent deux critères :

  • Courir sur des chevaux d’âges différents.
  • Au moins trois postes de départ sont requis.

Cela se traduit par une moyenne d’une à deux courses par réunion. La méthode suivante est utilisée pour choisir deux chevaux dans chaque course qui répond à ces critères. Ces deux chevaux sont sélectionnés parmi les participants au premier poste, c’est-à-dire, les chevaux de tête. La technique utilisée est la suivante : tous les coureurs probables du premier poteau sont inscrits sur une feuille de papier, tous les chevaux qui ont été donnés premiers par une ou plusieurs publications sont retirés, ne laissant que les chevaux qui n’ont jamais été donnés premiers dans la presse. S’il y a plus de deux concurrents survivants (car s’il n’y en a que deux, on les joue sans aller plus loin), on élimine celui dont la réputation n’a pas été établie à Vincennes, quelle que soit son excellence. Nous retirons ceux qui ne restent pas sur un emplacement de ceux qui restent et nous sélectionnons les deux meilleurs dossiers parmi les autres.

En résumé, il y a trois éliminations consécutives qui doivent être effectuées dans l’ordre correct :

  • Le choix initial des chevaux d’un journal.
  • Les chevaux dont le meilleur record à Vincennes n’a pas encore été déterminé.
  • Les chevaux qui ont récemment terminé en dernier dans une course.

Chaque élimination n’a lieu que si la précédente a laissé et plus de deux chevaux sur le terrain. On s’arrête et on les joue aussi vite qu’il ne reste que deux chevaux non éliminés. Cette technique est susceptible de fournir des chances très élevées. Il est possible de justifier le concept utilisé (jouer les chevaux de tête). Dès le premier poteau, les chevaux étendent souvent leur avantage et se placent hors de portée.

Laisser un commentaire

28 + = 29