Les meilleurs chevaux de course de plat

Lorsque vous remplissez votre dossier pour une course de plat, il y a de nombreux facteurs importants à prendre en compte : les performances du cheval, la fluctuation de sa probabilité, sa forme saisonnière, ses gains récents, les compétences du jockey et de l’entraîneur, la situation de la piste, l’obligation de porter des œillères, la distance à courir, le poids à porter, etc. On vous donne les informations à connaître sur la course de plat et les meilleurs chevaux de la semaine sont répertoriés dans cet article.

Les courses de plat

Les courses de plat sont basées sur le concept de galoper (avec un handicap donné par le handicapeur) et de franchir la ligne d’arrivée en premier. Une course de plat se déroule sur une piste dégagée avec des chevaux de course montés par des jockeys compétents (généralement un hippodrome). Les chevaux sont confinés dans des stalles, qui sont des casiers alignés les uns à côté des autres dans lesquels les chevaux sont rangés et également utilisés pour les courses de lévriers, ces stalles viennent dans un ordre prédéterminé avant le départ de la course et s’ouvrent automatiquement lorsque le départ est donné.

Il s’agit sans aucun doute du sport équestre le plus populaire au monde. Pour maximiser vos chances de gagner votre pari, vous devez analyser soigneusement des critères spécifiques (analyse des performances antérieures des chevaux, des jockeys et des entraîneurs, de la valeur du handicap, de l’adéquation au terrain et à la distance, etc.)

Les concurrents doivent parcourir de 900 à 4 000 mètres dans le plus court laps de temps possible. Leur numéro, qui définit leur position de départ, est choisi au hasard. Ainsi, le numéro un de la corde est le plus avantagé, puisqu’il parcourra une distance plus courte.

Dans les courses de plat, les chevaux se voient attribuer des écuries de départ à partir du fil le long de l’extérieur de la piste. Une fois que tous les chevaux ont effectivement été placés dans leur box, ils sont tous libérés en même temps pour permettre aux chevaux de parcourir la distance de la course.

Le galop est l’allure naturelle la plus rapide du cheval, avec une vitesse maximale de 65 à 70 kilomètres par heure. Le poids total des chevaux, avec cavalier et selle, est compris entre 51 et 65 kg. Sur le plat, la distance traditionnelle est de 2 400 mètres et les meilleurs jockeys participent à près de 1 000 courses chaque année.

Les meilleurs chevaux de la semaine sont classés

  • Bugsy Malone est numéro un (Trot) : dans le Grand Prix d’Angers, Bugsy Malone a facilement mis fin au règne du champion Aubrion du Gers (G.3).
  • L’Impulsion Idéale (Obstacle) : vainqueur lors de son retour sur les haies le mois dernier, Perfect Impulse a fait le spectacle pour son retour sur le steeple en remportant, de bout en bout, le Prix Murat (G.2), épreuve de préparation au Grand Steeple-Chase de Paris (G.1, 20 mai).
  • Dream of Arlington (Trot) : Arlington Dream a remporté le Prix Théophile Lallouet (G.2) pour la cinquième fois consécutive, soit quatre fois de suite, dans la discipline du trot monté.
  • La barkaa (plat) : Barkaa, entraîné par Fabrice Vermeulen et monté par Cristian Demuro, a été la vedette de la réouverture de l’hippodrome de Paris-Longchamp, remportant le Prix Vanteaux avec une confortable avance (G.3). L’écurie Gérard Augustin-Normand compte une nouvelle pépite.
  • Aerial Pilot (plat) : vainqueur du Prix Exbury (G.3) dans la neige à Saint-Cloud le mois dernier, Air Pilot a remis ça en remportant le Prix d’Harcourt (G.2) à Paris-Longchamp dimanche. L’étalon anglais de 9 ans vise maintenant le Prix Ganay (G.1, 29 avril).

Faites preuve de discernement avant de faire votre pari.

Laisser un commentaire

95 − = 91